Deux domaines d’action

Une même dynamique positive

Chaque individu a en lui des capacités considérables. Il peut puiser dans ces ressources et se développer d’une manière constructive.

Avec l’Approche Centrée sur la Personne, notre but est de libérer la tendance, présente en chacun tout comme dans chaque organisme vivant, vers un développement plus complet.

Carl Rogers

En cas de difficultés relationnelles ou d’apprentissage, retrouver la confiance en ses capacités de progrès est essentielle.

Nous accompagnons avant tout les personnes dans un processus d’auto-exploration visant à retrouver le contact avec leurs ressources et à leur laisser la possibilité de se manifester.

Ce processus permet de prendre conscience des habitudes installées, ainsi que des pôles moins développés ou écartés de son fonctionnement intérieur.

Ouvrir de nouvelles perspectives redevient alors possible.

Bonne visite sur notre site.

Pour toute question, contactez-nous.

 

Derniers articles


Apprenons à métaboliser nos émotions

janvier 24, 2016

« Il y a quelques semaines, une dame me dit qu’elle est à la recherche d’un spécialiste de la médecine des émotions. Deux jours plus tard, j’entends un psychiatre parler de la nécessité de bien gérer les émotions. Et, ce matin, je lis un article sur les nouvelles thérapies des émotions. Mais d’où vient cette idée qu’il faut soigner les émotions ? Éprouver des émotions serait-il le signe d’une pathologie ?

« Gérer », « traiter », « guérir » sont-ils des mots appropriés pour parler de la bonne attitude à adopter face à nos émotions ? Je pense que non. Le concept d’une « médecine des émotions » me paraît révéler une profonde méconnaissance à propos de ce qu’elles sont et, surtout, de ce que nous pouvons en faire. Il faut dire que nous sommes les héritiers d’une culture qui a longtemps diabolisé les phénomènes émotionnels, considérant que ceux-ci perturbaient la sacro-sainte rationalité. (suite…)

0

Dénouer les conflits par la Communication Non Violente

décembre 18, 2015

« J’ai acquis la conviction que la violence est une affaire de langage et de mode de communication. L’origine de la violence réside dans la manière dont nous avons appris à penser, à communiquer et à gérer les rapports de pouvoir.

… Réapprendre à écouter ce que l’on sent, à identifier ce dont on a besoin et à dire ce que l’on veut… Les sentiments et les besoins vont toujours de pair. Les sentiments sont les reflets des besoins. Ce sont nos lampes témoins; ils nous indiquent si tout fonctionne de manière normale, ou si quelque chose doit être réparé ou comblé. Les sentiments nous informent sur l’état de nos besoins: à sentiment douloureux, besoin insatisfait.

… Tout sentiment – peine ou joie – est un cadeau. Il me montre que je suis vivant… Au début, je distinguais les sentiments positifs des sentiments négatifs. Puis j’ai constaté que cette classification sous-entend que certains sentiments sont « mauvais », alors qu’en réalité, ils font simplement partie de la vie.

… Pour arriver à entrer en contact avec les sentiments et les besoins – que ce soient les nôtres ou ceux d’autrui -, il est nécessaire de nourrir un lien très particulier avec la vie, avec soi-même et avec les autres. La CNV est fondée avant tout sur une certaine attitude intérieure… On commence par s’interroger sur ses sentiments et ses besoins… J’explique aux personnes qui apprennent la CNV que la méthode n’est pas le but; elle n’est qu’un instrument parmi d’autres pour y parvenir. Il est primordial de ne pas s’attacher à la méthode, mais juste de s’en servir pour arriver à se mettre en lien avec notre force intérieure. »

Marshall Rosenberg (Entretiens avec Gabriele Seils)

0

La distance idéale entre mon enfant et moi

juillet 6, 2015

Quelle est la distance idéale entre mon enfant et moi ?

Il ne faut pas que nous vivions collés l’un à l’autre, sinon il ne sait plus qui il est.

Mon enfant est différent de moi.

Il n’est pas moi et je ne suis pas lui.

C’est une personne à part entière.

Il faut qu’il soit assuré de mon amour inconditionnel, sinon le fondement sur lequel il construit sa personnalité est trop instable. (suite…)

0